You are here

Santé mentale et maladies mentales des jeunes francophones de 15 à 24 ans : Données de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes – Santé mentale 2012

TitleSanté mentale et maladies mentales des jeunes francophones de 15 à 24 ans : Données de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes – Santé mentale 2012
Year of Publication2018
AuthorsBouchard, L., Batista R., and Colman I.
JournalMinorités linguistiques et société
Volume9
Pages227 - 245
Keywordscontinuité culturelle, cultural continuity, ethnolinguistic identity, francophone minority, identité ethnolinguistique, jeunes adultes, mental health, minorité francophone, santé mentale, young adults
Abstract

La plupart des maladies mentales apparaissent à l'adolescence ou au début de la vie adulte ; elles influent sur les réussites scolaires, les possibilités et les succès professionnels ainsi que les relations personnelles et peuvent avoir des répercussions tout au long de la vie. Bien que la majorité des jeunes traversent leur adolescence sans problèmes, une proportion suffisamment importante montre toutefois un profil préoccupant dont il faut prendre acte. L'objectif de cet article est de brosser, à partir des données de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes – Santé mentale (ESCC-SM 2012), un portrait de la santé mentale des jeunes francophones de 15 à 24 ans vivant en situation linguistique minoritaire et de le comparer à celui des jeunes francophones vivant au Québec. /// Most mental illnesses first appear during adolescence or in early adulthood; they affect academic achievement, career opportunities and success, and personal relationships, and can have life-long impacts. Whereas most young people navigate adolescence without problems, a sufficiently large proportion however have worrisome profiles, and this must be considered. Using data from the Canadian Community Health Survey-Mental Health (CCHS-MH 2012), the purpose of this article is to provide a portrait of the mental health of Francophone youth aged 15 to 24 living in a minority language community and to compare it to that of Francophone youth living in Quebec.

URLhttps://www.erudit.org/fr/revues/minling/2018-n9-minling03448/1043504ar/
DOI10.7202/1043504ar
Document URLhttps://www.erudit.org/fr/revues/minling/2018-n9-minling03448/1043504ar.pdf