You are here

Needs for mobility devices, home modifications and personal assistances among Canadians with disabilities

TitleNeeds for mobility devices, home modifications and personal assistances among Canadians with disabilities
Year of Publication2017
AuthorsGiesbrecht, E. M., Smith E. M., Ben Mortenson W.., and Miller W. C.
JournalHealth Reports / Rapports sur la santé
Volume28
Pages9 - 15
Keywordsaccessibilité architecturale, activités de la vie quotidienne, activities of daily living, appareils fonctionnels, architectural accessibility, assistive devices, fauteuils roulants, participation sociale, rampes d'accès, ramps, social participation, wheelchairs
Abstract

Background People with disabilities often require assistive devices, modifications to their home environment, and physical assistance to facilitate mobility. This study examines self-reported met and unmet needs of people with disabilities who use wheeled mobility devices, compared with non-users. Data and methods The 2012 Canadian Survey on Disability followed up with 45,442 individuals who reported a disability on the 2011 National Household Survey, and obtained a 75% response rate. Descriptive statistics with variance estimates and 95% confidence intervals were used to compare wheeled mobility device users and non-users. Results Nearly 10% of wheeled mobility device users identified an unmet need for an additional mobility device. Compared with non-users, they were twice as likely to modify their home with a ramp and three times as likely to install a lift. The prevalence of unmet need for each type of residence adaptation among wheeled mobility device users was at least double that of non-users. Wheeled mobility device users received assistance with an average of 4.4 activities, compared with 2.0 for non-users, and reported an average of 1.9 activities for which assistance was needed but not received. About one in three relied on paid assistance; for 14% of those who paid for assistance, out-of-pocket expenses amounted to $10,000 or more annually, compared with 2% among non-users. Interpretation Wheeled mobility device users reported a higher prevalence of met and unmet needs for residence modifications than did non-users. They required help with more activities of life on a more frequent basis, with greater dependence on paid individuals, resulting in higher out-of-pocket expenses. Power and manual wheelchair users reported greater needs than did mobility scooter users. /// Contexte Les personnes ayant une incapacité ont souvent besoin d'appareils fonctionnels, de modifications à leur résidence et d'aide physique pour faciliter leur mobilité. La présente étude examine les besoins autodéclarés satisfaits et insatisfaits des personnes ayant une incapacité et utilisant des appareils d'aide à la mobilité sur roues, comparativement aux non-utilisateurs. Données et méthodes L'Enquête canadienne sur l'incapacité de 2012 a suivi 45 442 personnes ayant déclaré une incapacité dans le cadre de l'Enquêtenationale auprès des ménages de 2011. Elle a obtenu un taux de réponse de 75 %. Des statistiques descriptives comportant des estimations de la variance et des intervalles de confiance à 95 % ont été utilisées pour comparer les besoins des utilisateurs d'appareils d'aide à la mobilité sur roues et ceux des nonutilisateurs. Résultats Près de 10 % des utilisateurs d'appareils d'aide à la mobilité sur roues ont signalé un besoin insatisfait d'un appareil d'aide à la mobilité supplémentaire. Comparativement aux non-utilisateurs, ils étaient deux fois plus susceptibles d'apporter des modifications à leur domicile en y ajoutant une rampe d'accès et trois fois plus susceptibles d'y installer un ascenseur. La prévalence des besoins insatisfaits pour chaque type de modification au logement chez les utilisateurs d'appareils d'aide à la mobilité sur roues était au moins deux fois plus élevée que chez les non-utilisateurs. Les utilisateurs d'appareils d'aide à la mobilité sur roues recevaient de l'aide pour accomplir 4,4 activités en moyenne, comparativement à 2,0 activités pour les non-utilisateurs. Ils ont également déclaré avoir demandé de l'aide, mais ne pas en avoir reçu, pour 1,9 activité, en moyenne. Environ une personne sur trois dépendait de services d'aide rémunérés. Chez 14 % des utilisateurs d'appareils d'aide à la mobilité sur roues ayant payé pour de l'aide, les dépenses qui n'étaient pas remboursées s'élevaient à 10 000 $ ou plus annuellement. Interprétation Par rapport aux non-utilisateurs, les utilisateurs d'appareils d'aide à la mobilité sur roues ont déclaré une prévalence plus élevée des besoins satisfaits et insatisfaits en matière de modifications au logement. Ils avaient besoin d'aide plus fréquemment pour un plus grand nombre d'activités de la vie quotidienne et dépendaient davantage de services d'aide rémunérés, ce qui entraînait des dépenses non remboursées plus élevées. Les utilisateurs de fauteuils roulants électriques et non motorisés ont déclaré de plus grands besoins que les utilisateurs de scooters de mobilité ou de triporteurs. Résultats Les limitations de la mobilité affectent de nombreux Canadiens, mais les différents types de déficiences n'ont pas tous des répercussions comparables sur les activités de la vie quotidienne ou ne contribuent pas dans la même mesure au degré d'incapacité. Dans le cadre d'une enquête nationale, 13,7 % des Canadiens ont déclaré avoir une incapacité, laquelle était définie comme un problème ou un état de santé entraînant des difficultés à accomplir des activités de la vie quotidienne au moins à certaines occasions1. La mobilité était la troisième incapacité la plus fréquemment déclarée et, dans 96 % des cas, elle était accompagnée d'au moins un autre type d'incapacité.

URLhttp://www.statcan.gc.ca/pub/82-003-x/2017008/article/54852-eng.htm
Document URLhttp://www.statcan.gc.ca/pub/82-003-x/2017008/article/54852-eng.pdf