You are here

L'interruption temporaire des études postsecondaires entraîne-t-elle une pénalité salariale? Une application au Canada

TitleL'interruption temporaire des études postsecondaires entraîne-t-elle une pénalité salariale? Une application au Canada
Year of Publication2018
AuthorsFortin, B., and Ragued S.
EditorJoanis, M., and Montmarquette C.
Book Title{Le Québec économique 7}
PublisherPresses de l'Université Laval (PUL) Québec
CityMontréal, QC
Abstract

Près de 40 % des jeunes Canadiens qui avaient abandonné leurs études postsecondaires en décembre 1999 les avaient reprises deux ans plus tard. Ce chapitre examine l’effet de l’interruption temporaire des études sur les salaires de départ des jeunes diplômés, en tenant compte des différentes raisons d’interruption. Nous utilisons les données de 2007 de l’Enquête nationale des diplômés de 2005. Nos résultats montrent qu’à des niveaux donnés de scolarité et en fonction de l’expérience de travail, les interruptions associées à des problèmes de santé entraînent une diminution des salaires à la fois pour les hommes et pour les femmes. Les femmes subissent une pénalité salariale si leur interruption est due à un emploi à temps partiel ou à des problèmes financiers, ou encore si elle est causée par des raisons qui n’ont pas de rapport avec la santé, le travail et l’argent. L’interruption des études due à l’obtention d’un travail à temps plein affecte positivement les salaires des hommes. /// Almost 40% of Canadian youth who left postsecondary education in 1999 had returned two years later. This paper investigates the extent to which schooling discontinuities affect post-graduation starting wages and whether the latter are influenced by the reasons behind these discontinuities. We use data from the 2007 National Graduate Survey. We apply Lewbel's (2012) generated instruments approach. The source of identification is a heteroscedastic covariance restriction of the error terms that is a feature of many models of endogeneity. We also perform two-stage quantile regressions. We find a positive effect on wages of temporary interruption for men who held a full-time job during their out-of-school spell(s). Both men and women witness a wage decrease if their interruption depends on health issues. Women bear a wage penalty if their interruption is due to a part-time job, to lack of money, or is caused by reasons other than health, work, and money.

URLhttps://qe.cirano.qc.ca/quebec-economique-7-chapitre-15
Document URLhttps://qe.cirano.qc.ca/quebec-economique-7-livre#Qe7_tdm