You are here

L'immigration à la rescousse des finances publiques du Québec ?

TitleL'immigration à la rescousse des finances publiques du Québec ?
Year of Publication2019
AuthorsBoisclair, D., Décarie Y., Laliberté-Auger F., Michaud P-C., and René M-F.
JournalCREEI Cahier de recherche
Keywordsfinances publiques, immigration, integration, projections, seuilmigratoire
Abstract

Depuis de nombreuses années, les gouvernements qui se succèdent au Québec cherchent par différents moyens à améliorer l'arrimage entre l'immigration et les besoins du marché du travail. Les solutions mises de l'avant consistent généralement à modier le nombre d'immigrants accueillis sur le territoire ou les critères d'admissibilité, alors que d'autres miseraient plutôt sur l'intégration an d'éliminer certains écarts, par exemple en matière d'emploi, entre les immigrants et la population d'accueil. Le gouvernement actuel s'est inscrit dans cette continuité en présentant en 2019 un projet de loi à travers lequel il propose diverses mesures liées à l'immigration au Québec. Cette étude a pour objectif de quantier l'effet potentiel, à moyen terme (2040), sur le solde budgétaire de l'État québécois de différents scénarios en lien avec l'immigration. Pour ce faire, on utilise le modèle de microsimulation SIMUL qui permet d'en simuler les impacts au niveau démographique et sur les nances publiques. Les résultats illustrent que tout changement du nombre d'immigrants admis au Québec n'a que très peu d'effets sur le solde budgétaire à terme (en 2040). Par contre, nous démontrons qu'un scénario où les immigrants sont pleinement intégrés au marché du travail a un effet positif de 7 milliards de dollars sur les nances publiques (en 2040). Des scénarios plus réalistes, où les écarts en matière d'emploi et de revenu entre les immigrants et la population d'accueil ne sont pas entièrement résorbés, donnent tout de même des effets appréciables qui aident à atténuer les pressions provenant du vieillissement démographique. /// For many years, successive governments in Québec have sought, through various means, to improve the link between immigration and the needs of the labour market. The solutions put forward generally consist of modifying the number of immigrants accepted or the eligibility criteria, while others would focus on integration in order to eliminate certain differences, for example, in terms of employment, between immigrants and the host population. The current government is part of this continuity by presenting in 2019 a bill through which it proposes various measures related to immigration in Québec. The purpose of this study is to quantify the potential effect, in the medium term (until 2040), on the Québec government's budgetary balance of various scenarios related to immigration. To do this, the SIMUL microsimulation model is used to simulate demographic and public finance impacts. The results show that any change in the number of immigrants admitted to Québec will have very little impact on the budgetary balance by 2040. On the other hand, we show that a scenario where immigrants are fully integrated into the labour market has a positive effect of $7 billion on public finances (by 2040). More realistic scenarios, where the differences in employment and income between immigrants and the host population are not fully reduced, still having significant effects that help to alleviate the pressures of an aging population.

URLhttps://creei.ca/immigration-rescousse-finances-publiques-quebec/
Document URLhttps://creei.ca/wp-content/uploads/2019/12/cahier_19_04_limmigration_rescousse_finances_publiques_quebec.pdf
Publication Type
RDC
Surveys
Themes
Contract ID
Publication language(s)
Français