You are here

Les politiques familiales du Québec évaluées à partir des trajectoires de revenus d'emploi des parents et des personnes sans enfant

TitleLes politiques familiales du Québec évaluées à partir des trajectoires de revenus d'emploi des parents et des personnes sans enfant
Year of Publication2020
AuthorsConnolly, M., Fontaine M. Mélanie, and Haeck C.
InstitutionCIRANO
CityMontréal, QC
Keywordscanada, compétences, des programmes et des politiques publiques, données longitudinales, écarts de revenus, évaluation de projets, pénalité salariale liée à la maternité, politiques familiales, politiques sociales, quebec
Abstract

L'objectif de cette étude est d'examiner l'impact des politiques familiales canadiennes et québécoises survenues à partir de 2001 sur l'écart salarial lié à la maternité. Plus particulièrement, nous nous intéressons à l'effet de l'extension des congés parentaux au niveau fédéral, ainsi que des services de garde à contribution réduite et de la bonification des congés parentaux au Québec, sur l'écart de salaire entre les mères et les femmes sans enfant. À notre connaissance, aucune étude ne s'est spécifiquement penchée sur les effets de court et long termes de ces politiques sur ce phénomène dans le contexte canadien ou québécois. Cette étude est basée sur l'Étude longitudinale et internationale des adultes (ELIA) de Statistique Canada, couplée à des fichiers administratifs historiques couvrant la période de 1982 à 2013. Nous trouvons que les politiques familiales du Québec ont eu un impact positif et significatif sur la réduction des écarts de revenus entre les mères et les femmes sans enfant, particulièrement à long terme. Les mères québécoises qui ont donné naissance à leur premier enfant en 2001 ou après voient leurs revenus augmenter plus rapidement dans les années suivantes, comparées aux mères du reste du Canada et aux mères au Québec dont le premier enfant est né avant 2001. L'écart salarial de long terme, soit 10 ans après la naissance du premier enfant, est réduit de 39 points de pourcentage au Québec, passant de -49 % à -10 %. En comparaison, l'écart salarial pour les femmes du reste du Canada est passé de -48 % à -41 %. L'effet net des politiques familiales québécoises est donc de 32 points de pourcentage. /// Translation by Google: The objective of this study is to examine the impact of Canadian and Quebec family policies that have arisen since 2001 on the wage gap linked to maternity. More specifically, we are interested in the effect of the extension of parental leave at the federal level, as well as reduced contribution childcare services and the improvement of parental leave in Quebec, on the wage gap between mothers and childless women. To our knowledge, no study has specifically examined the short and long term effects of these policies on this phenomenon in the Canadian or Quebec context. This study is based on Statistics Canada's Longitudinal and International Study of Adults (LISA), coupled with historical administrative files covering the period from 1982 to 2013. We find that family policies in Quebec had a positive and significant impact on reducing the income gap between mothers and childless women, especially in the long term. Quebec mothers who gave birth to their first child in 2001 or later see their income increase more rapidly in the following years, compared to mothers in the rest of Canada and mothers in Quebec whose first child was born before 2001. The gap long-term salary, 10 years after the birth of the first child, is reduced by 39 percentage points in Quebec, going from -49% to -10%. In comparison, the wage gap for women in the rest of Canada fell from -48% to -41%. The net effect of Quebec family policies is therefore 32 percentage points.

URLhttps://www.cirano.qc.ca/fr/sommaires/2020RP-05
Document URLhttps://www.cirano.qc.ca/files/publications/2020RP-05.pdf