You are here

Les conditions favorables à la réussite

TitleLes conditions favorables à la réussite
Year of Publication2014
AuthorsBastien, N., Doray P., Kamanzi C., and Laplante B.
EditorBoudesseul, G., Couppié T., Détang-Dessendre C., Fontaine R., Giret J-F., Guégnard C., Lemistre P., Mayen P., Millotte S., and Werquin P.
Book Title{Réussite scolaire, réussite professionnelle, l'apport des données longitudinales XXIes journées d'étude sur les données longitudinales dans l'analyse du marché du travail, Dijon, 19-20 juin 2014}
Pages243 - 252
PublisherCentre d'études et de recherches sur les qualifications
CityMarseille, FR
Keywordsdropout, facteurs de réussite des élèves, l'abandon, persévérance scolaire, student retention, student success factors
Abstract

Les politiques éducatives ont connu une transformation importante au cours des vingt dernières années avec la montée de ce qu'il est possible d'appeler les politiques de la réussite, c'est-à-dire un ensemble d'objectifs et de moyens mis en œuvre afin d'accroître la persévérance scolaire et de lutter contre le décrochage scolaire. La mise en œuvre de ces politiques a aussi favorisé la recherche sur ces questions2 . Il est possible d'en dégager une véritable étiologie de la réussite et du décrochage. Différents facteurs, scolaires comme extrascolaires, ont été mis en évidence. Certains d'entre eux relèvent du passé des individus, de leur expérience scolaire antérieure, de leur héritage culturel ou du capital économique de leur famille. Il est aussi possible de repérer comment l'expérience scolaire en cours influence la trajectoire scolaire, laissant place à des bifurcations ou ouvrant sur des horizons insoupçonnés. D'autres facteurs encore relèvent du futur et mettent en évidence le rôle des anticipations dans la poursuite des études. L'intérêt du concept de parcours tient dans sa capacité à articuler les différentes temporalités dans l'examen de l'échec scolaire, du décrochage ou de la persévérance. Par ailleurs, l'approche biographique (life course, aussi souvent identifiée par l'expression « parcours de vie ») souligne deux principes fondamentaux : les biographies des individus se construisent dans des contextes sociohistoriques qui balisent les contraintes et les possibles auxquels ils font face, et les différentes sphères de la vie sociale s'interpénètrent et s'influencent mutuellement. Par rapport à la sphère éducative, cela signifie que les parcours éducatifs peuvent être modifiés par des situations et des événements extérieurs à l'école. La présente analyse, historique et intergénérationnelle, cherche à mieux comprendre les liens établis entre des dimensions scolaires et extrasolaires en examinant l'effet des transitions familiales, en l'occurrence la séparation ou le divorce des parents, sur la poursuite des études des enfants dans l'enseignement supérieur.

URLhttps://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01069677
Document URLhttp://www.cereq.fr/index.php/content/download/11326/93292/file/relief48.pdf