You are here

Les bifurcations dans les parcours scolaires des étudiants universitaires québécois

TitleLes bifurcations dans les parcours scolaires des étudiants universitaires québécois
Year of Publication2014
AuthorsLefebvre-Dugré, A.
UniversityUniversité de Montréal
CityMontréal, QC
Keywordsacademic path, bifurcation, étudiant, identité, identity, parcours scolaire, postsecondaire, postsecondary, quebec, sociologie - généralités, sociology - general, student, turning point
Abstract

L'objectif de ce mémoire est de proposer une analyse descriptive et explicative des bifurcations scolaires. Si plusieurs chercheurs ont noté la fréquence élevée des réorientations au cours des études postsecondaires au Québec, aucun d'entre eux ne s'est intéressé aux réorientations scolaires radicales et imprévisibles, qui peuvent être désignées par le terme de bifurcation. En s'appuyant principalement sur l'analyse d'une série d'entretiens auprès d'individus ayant vécu une réorientation scolaire au cours de leurs études supérieures, cette recherche explore les faces objectives et subjectives de ces réorientations, les différentes étapes traversées au cours du processus de réorientation, les différentes ressources mobilisées par les étudiants afin de faciliter sa réalisation, ainsi que les différentes raisons pour lesquelles les étudiants bifurquent. L'analyse descriptive montre le rôle décisif de la souplesse de fonctionnement et des ressources des institutions d'enseignement postsecondaire, tandis qu'elle tend à minorer le rôle joué par l'entourage des étudiants, et particulièrement de leurs parents. L'analyse explicative fait apparaitre deux modèles distincts de bifurcation: le modèle de la rectification, dans lequel les étudiants se réorientent vers un programme qui correspond davantage à leurs valeurs; et celui de la rétroaction, dans lequel ils se réorientent vers un domaine pour lequel ils avaient déjà de l'intérêt. In fine, ce mémoire conduit à marquer une distinction entre bifurcation et réorientation stratégique, et à nuancer l'utilisation des critères de radicalité et d'imprévisibilité pour définir les bifurcations scolaires dans la mesure où des conciliations ou des retours sur des centres d'intérêt antérieurs sont souvent possibles. /// This thesis proposes a descriptive and explicative analysis for the study of turning points along the academic path. Though many researchers have noted the high frequency of scholar redirections in postsecondary studies in Quebec, none of them have studied radical and unpredictable scholar redirections which can be defined by the term 'turning point'. Based mainly on the analysis of a series of interviews with individuals who have experienced a school reorientation during their postsecondary studies, this research explores the objective and subjective aspects of these shifts, the various stages passed through during the reorientation process, the various resources used by students to facilitate its implementation, as well as the different reasons why students go through a turning point. The descriptive analysis shows the crucial roles of operational flexibility and postsecondary institutions' resources, while it tends to minimize the role played by the student's family, friends and especially by their parents. The explanatory analysis brings up two distinct turning point models: the rectification model, in which students are shifting to a program that is more consistent with their values; and the feedback model, in which they redirect to a field in which they already had interest. Ultimately, this thesis exposes the distinctions between the 'turning point' and 'strategic reorientation' and brings nuance to the use of the radicalism and unpredictability criteria to define turning points in academic trajectories insofar as reconciliations and returns to former centers of interest are often possible.

URLhttps://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/11540
Document URLhttps://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/bitstream/handle/1866/11540/lefebvre-dugre_alix_2014_memoire.pdf?sequence=4