You are here

La stratification des établissements secondaires au Québec : quels effets sur les chances d'accès à l'enseignement universitaires?

TitleLa stratification des établissements secondaires au Québec : quels effets sur les chances d'accès à l'enseignement universitaires?
Year of Publication2017
AuthorsKamanzi, P. C., and Maroy C.
EditorKamanzi, P. C., Goastellec G., and Picard F.
Book Title{L'envers du décor. Massification de l'enseignement supérieur et justice sociale}
Pages61 - 83
PublisherPresses de l'Université du Québec
CityQuébec, QC
Abstract

Malgré le virage vers un enseignement supérieur de masse amorcé par la plupart des pays industrialisés depuis les années 1970, le monde de l'enseignement supérieur demeure un lieu de reproduction des inégalités sociales. En effet, derrière la massification et la démocratisa­tion quantitative se cachent des inégalités selon les diverses appartenances sociales – telles que le genre et l'origine socioéconomique ou ethno­culturelle. Dès lors que le principe d'égalité des chances d'accès à l'ensei­gnement supérieur est formellement appliqué, ces disparités sont souvent attribuées aux différences de performance et de choix de parcours scolaire au secondaire des étudiants. Bien qu'elle soit fondée, cette théorie s'avère toutefois limitée, car elle tend à conclure à la neutralité des systèmes éducatifs et de l'action publique. En explorant des contextes socioéconomiques variés, les auteurs du présent ouvrage cherchent à interroger les politiques publiques et éducatives et à mettre en évidence le rôle qu'elles jouent dans la propagation des inégalités dans l'enseignement supérieur. Ils montrent que l'influence des appartenances sociales prend toujours appui, directement ou indirectement, sur les ségrégations qu'entretiennent ces politiques dans l'organisation des systèmes scolaires et des pratiques institutionnelles des établissements. Cet ouvrage saura intéresser les gestionnaires du milieu scolaire ainsi que les spécialistes de la gestion publique. /// Translation by Google: Despite the shift towards higher mass education initiated by most industrialized countries since the 1970s, the world of higher education remains a place of reproduction of social inequalities. In fact, behind massification and quantitative democratization lie inequalities according to various social affiliations - such as gender and socio-economic or ethnocultural origin. Since the principle of equal opportunities for access to higher education is formally applied, these disparities are often attributed to the differences in performance and choice of educational pathways in high school students. Although it is well-founded, this theory is limited, as it tends to lead to the conclusion that education systems and public action are neutral. By exploring various socio-economic contexts, the authors of this book seek to question public and educational policies and to highlight the role they play in spreading inequalities in higher education. They show that the influence of social affiliation always supports, directly or indirectly, the segregation of these policies in the organization of school systems and institutional practices of institutions. This book will be of interest to school administrators as well as public management specialists.

URLhttp://www.puq.ca/catalogue/livres/envers-decor-3148.html http://extranet.puq.ca/media/produits/documents/3148_D4735-FP.pdf