You are here

The gender gap in university enrollment: Do parents play a role beyond investing in skills?

TitleThe gender gap in university enrollment: Do parents play a role beyond investing in skills?
Year of Publication2019
AuthorsFoley, K.
JournalCanadian Journal of Economics
VolumeePub ahead of print
Abstract

Young men are far less likely than women to attend university across most OECD countries. I use data from the Youth in Transition Survey (YITS) to investigate this issue in the Canadian context, focusing on how parents might influence this gender gap. In particular, my goal is to isolate the incremental effect of parents' valuations of education during the teenage years, holding constant the stock of skills acquired up to that point. To estimate this effect, I use a factor model based on a framework developed by Foley et al. (2014). My results confirm the importance of skills in determining the gender gap in university attendance. I also find that differences in the distribution of parental valuations of education account for 22% of the gender gap in the YITS data, pointing toward an important role that parents play, not accounted for in prior work. /// Dans la plupart des pays de l'OCDE, les jeunes hommes sont bien moins enclins à poursuivre des études à l'université que les femmes. En utilisant les données de l'Enquête auprès des jeunes en transition (EJET), j'ai étudié cette question dans un contexte canadien en mettant l'accent sur la façon dont les parents peuvent avoir une incidence sur cet écart hommes–femmes. Mon objectif est d'isoler l'effet incrémentiel relativement à la façon dont les parents valorisent les études à l'adolescence de leurs enfants, la somme d'aptitudes accumulées jusqu'à cette période restant constantes. À cette fin, j'ai utilisé un modèle factoriel élaboré à partir d'un cadre développé par Foley et al. (2014). Les résultats confirment l'importance des aptitudes pour déterminer cet l'écart hommes–femmes dans la fréquentation universitaire. Dans l'enquête EJET, j'ai également découvert qu'en matière de valorisation des études, les différences d'approches des parents comptent pour 22 % de cet écart hommes–femme. Cela tend à démontrer le rôle primordial que jouent les parents, donnée qui n'a pas été prise en compte dans les études précédentes.

URLhttps://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/caje.12379
DOI10.1111/caje.12379
Document URLhttps://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/caje.12379