Vous êtes ici

Discrimination dans le système de soins de santé parmi les adultes au poids plus élevé : données issues d’une enquête transversale nationale canadienne

TitreDiscrimination dans le système de soins de santé parmi les adultes au poids plus élevé : données issues d’une enquête transversale nationale canadienne
Année de publication2020
AuteursGupta, N., Bombak A., Foroughi I., and Riediger N.
Mots-clésattitude du personnel de santé, attitude of health personnel, body weight, déterminants sociaux de la santé, discrimination sociale, enquêtes de santé, health surveys, obésité, obesity, poids, social determinants of health, social discrimination, social stigma, stigmatisation sociale
Résumé

Introduction. La stigmatisation sociale liée au poids est corrélée à des résultats négatifs pour la santé. Les systèmes de soins de santé ne sont pas exempts de stigmatisation liée au poids, que ce soit des stéréotypes, des préjugés ou de la discrimination. Cette étude vise à examiner l’association entre la catégorie d’indice de masse corporelle (IMC) et le fait de subir ou non une discrimination dans un contexte de soins de santé. Méthodologie. Nous avons utilisé les données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2013, qui intègre pour la première fois à l’échelle nationale des mesures de la discrimination. Une analyse de régression logistique a été utilisée pour évaluer le risque de discrimination autodéclarée en matière de soins de santé chez les adultes (18 ans et plus) en fonction de différentes catégories de poids : non obèse (IMC inférieur à 30 kg/m2), obèse de classe I (IMC entre 30 et moins de 35 kg/m2) et obèse de classe II ou III (IMC de 35 kg/m2 ou plus). Résultats. Un adulte sur 15 (6,4 %; intervalle de confiance [IC] à 95 % : 5,7 à 7,0 %) a déclaré avoir subi de la discrimination dans un établissement de soins de santé (cabinet de médecin, clinique, hôpital ou autre établissement). Par rapport aux personnes non obèses, le risque de discrimination dans des soins de santé était un peu plus élevé chez les personnes obèses de classe I (rapport de cotes [RC] = 1,20; IC à 95 % : 1,00 à 1,44) et significativement plus élevé parmi celles de classe II ou III (RC = 1,52; IC à 95 % : 1,21 à 1,91), après ajustement pour le sexe, l’âge et diverses caractéristiques socioéconomiques. Conclusion. Les expériences quantifiées de discrimination liée au poids soulignent la nécessité de changer les attitudes et les pratiques des praticiens, ainsi que les politiques et les procédures des systèmes de soins de santé. Il est nécessaire d’approfondir la recherche sur les répercussions sociales et économiques de la stigmatisation liée au poids afin de guider des investissements ciblés visant à réduire la discrimination dans les systèmes de soins de santé, qui constituent des microcosmes de la société qu’ils reflètent. // Introduction: Weight-related social stigma is associated with adverse health outcomes. Health care systems are not exempt of weight stigma, which includes stereotyping, prejudice and discrimination. The objective of this study was to examine the association between body mass index (BMI) class and experiencing discrimination in health care. Methods: We used data from the 2013 Canadian Community Health Survey, which included measurements of discrimination never collected previously on a national scale. Logistic regression analysis was used to assess the risk of self-reported discrimination in health care in adults (=> 18 years) across weight categories: not obese (BMI 35 kg/m2). Results: One in 15 (6.4%; 95% CI: 5.7-7.0%) of the adult population reported discrimination in a health care setting (e.g. physician’s office, clinic or hospital). Compared with those in the not obese group, the risk of discrimination in health care was somewhat higher among those in the class I obesity category (odds ratio [OR] = 1.20; 95% CI: 1.00-1.44) and significantly higher among those in class II/III (OR = 1.52; 95% CI: 1.21-1.91), after controlling for sex, age and other socioeconomic characteristics. Conclusion: Quantified experiences of weight-related discrimination underscore the need to change practitioner attitudes and practices as well as the policies and procedures of the health care system. More research is needed on the social and economic impacts of weight stigma to inform focused investments for reducing discrimination in the health care system as a microcosm of the society it reflects.

URLhttps://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/promotion-sante-prevention-maladies-chroniques-canada-recherche-politiques-pratiques/vol-40-no-11-12-2020/discrimination-systeme-soins-sante-adultes-poids-plus-eleve.html
DOI10.24095/hpcdp.40.11/12.01
Document URLhttps://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/reports-publications/health-promotion-chronic-disease-prevention-canada-research-policy-practice/vol-40-no-11-12-2020/hpcdp-40-11-12-01-fra.pdf