Vous êtes ici

Postsecondary education in Canada: Returns to university, college and trades education

TitrePostsecondary education in Canada: Returns to university, college and trades education
Année de publication2006
AuteursBoothby, D., and Drewes T.
JournalCanadian Public Policy
Volume32
Pages1 - 22
Mots-clésemployment earnings, job-related training and skills, school-to-work transitions, wages and benefits
Résumé

By international standards, the level of educational attainment in Canada is exceptionally high, with the proportion of adult Canadians holding postsecondary educational certificates being more than twice the OECD average. This remarkable ranking is primarily the result of high participation in non-university postsecondary educational sectors: colleges, trades institutions, and other vocational educators. While the non-university postsecondary education (PSE) sector is clearly important in terms of both the quantity and the qualitative nature of human capital it produces, it has received very little attention in the academic literature , which has tended to focus on the outcomes of university graduates. This paper uses Census data from 1980 to 2000 to examine the evolution of the earnings premia to university, college, and trades education over a 20-year period of rapid economic change. Examining this evolution is a prerequisite to understanding the behaviour of participation in the various postsecondary education streams and to the appropriate conduct of educational and labour market policy. // Selon les standards internationaux, le niveau d'éducation atteint au Canada est exceptionnellement élevé : la proportion d'adultes canadiens qui détiennent des diplômes post-secondaires est deux fois supérieure à la moyenne de l'OCDE. Ce classement remarquable provient essentiellement du grand nombre de ceux qui r eçoivent une éducation post-secondaire dans des secteurs non-universitaires : colleges, établissements d'enseignement professionnel et autres centres de formation. Bien que le secteur d'éducation post-secondaire non-universitaire soit manifestement important par la valeur quantitative aussi bien que qualitative du capital humain qu'il produit, il n'occupe que peu de place dans les publications universitaires, qui ont eu tendance à s'intéresser surtout aux résultats obtenus par les diplômés de l'université. Cet article se sert des données des recensements de 1980 à 2000 pour examiner l'évolution des rémunérations de ceux qui ont reçu leur éducation à l'université, au collège ou dans des institutions professionnelles, sur une période de vingt ans d e rapide changement économique. Il est nécessaire d'examiner cette évolution pour comprendre le comportement de la fréquentation dans les divers secteurs de l'éducation post-secondaire et pour décider des politiques appropriées en matière d'education et de marché du travail.

URLhttp://economics.ca/cgi/jab?journal=cpp&article=v32n1p0001