Vous êtes ici

BDIM (Base de données longitudinales sur l'immigration)

Description

La Base de données longitudinales sur l’immigration (BDIM) rassemble des fichiers couplés de données administratives sur l’immigration et l’impôt. La BDIM est une source exhaustive de données sur la situation socioéconomique de la population des immigrants qui produisent une déclaration de revenus au Canada.

Statistique Canada gère cette base de données pour le compte d’un consortium fédéral-provincial dirigé par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC). La BDIM fournit des renseignements détaillés et fiables sur le comportement de différentes catégories d’immigrants sur le marché du travail pendant une période suffisamment longue pour évaluer les répercussions de leurs caractéristiques à l’admission, comme le niveau de scolarité et la connaissance du français ou de l’anglais. La base de données fournit aussi des renseignements sur l’expérience de travail ou d’études acquise au Canada avant l’admission, sur la mobilité interprovinciale et sur la composition de la famille. Les avantages du recours à la BDIM aux fins d’analyse comprennent :

  • un soutien à l’élaboration de politiques fondées sur des données probantes;
  • une utilisation accrue des sources de données administratives aux fins de recherche, ce qui diminue les coûts de collecte de données et le fardeau imposé aux répondants lors des enquêtes;
  • la possibilité d’effectuer des analyses statistiques inférentielles sur des microdonnées confidentielles ainsi que du travail d’analyse dont la nature est complexe ou qui ne se prête pas à d’autres formes d’accès aux données.

La décision de lancer un projet pilote au centre de données de recherche (CDR) vise à évaluer la faisabilité de permettre une utilisation accrue de la BDIM. Cela permettra de soumettre les règles de contrôle de confidentialité à des tests supplémentaires et d’évaluer les ressources en technologies de l’information nécessaires au transfert et à l’analyse de ces volumineux fichiers de données.

 

Les données

Base de données longitudinales sur l’immigration (BDIM)

Une personne est incluse dans la BDIM si elle a obtenu son statut de résident permanent depuis 1980 et produit au moins une déclaration de revenus depuis 1982. Ce programme statistique est un recensement avec plan longitudinal. Les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible, aucun échantillonnage n’est effectué.

Les données sont combinées à partir de fichiers administratifs au moyen de techniques d’appariement exact pour le couplage d’enregistrements. La BDIM regroupe des données sur l’immigration provenant d’IRCC, des données fiscales provenant de l’Agence du revenu du Canada (Estimations annuelles du revenu des familles de recensement et des particuliers – Fichier des familles T1) et la date de décès provenant de la Base de données combinées sur la mortalité de Statistique Canada. Chaque année, la BDIM est mise à jour avec l’ajout d’une nouvelle cohorte d’immigrants, de leurs renseignements de résidents non permanents et de nouvelles données fiscales. Les personnes admises au cours des années précédentes peuvent être ajoutées si elles sont couplées à un enregistrement fiscal par la suite.

Les chercheurs ayant peu d’expérience avec les données administratives doivent être avisés que la BDIM exige la manipulation de plusieurs fichiers de données volumineux par l’entremise de couplages d’enregistrements. Par conséquent, de nombreux chercheurs ont constaté qu’il faut un certain temps avant de se familiariser avec la Base de données longitudinales sur l’immigration et d’être en mesure de l’intégrer de façon opérationnelle à leurs recherches.