You are here

Explaining low high school attainment in Northern Aboriginal communities: An analysis of the Aboriginal Peoples' Surveys

TitleExplaining low high school attainment in Northern Aboriginal communities: An analysis of the Aboriginal Peoples' Surveys
Year of Publication2015
AuthorsO'Gorman, M., and Pandey M.
JournalCanadian Public Policy
Volume41
Pages297 - 308
Keywordsanalyses en matière d'éducation, analysis of education, economics of minorities, government policy, immigrants, indigenous peoples, peuples autochtones, politiques gouvernementales, races, situation économique des minorités
Abstract

Within the off-reserve Canadian Aboriginal population, high school graduation rates are about 45 percent lower in Northern communities (North) than the rest of Canada (South). Using data from the Aboriginal Peoples' Surveys for 2000 and 2005, we document that economic incentives do not appear to be important in explaining the North-South gap in graduation rates. We then consider individual-specific and schooling-related determinants of high school graduation and find that these factors can explain between 31 percent and 59 percent of the North-South gap in the probability of graduation for those who had graduated by the time of the survey. Further, much of the gap is attributable to a respondent speaking/understanding or being taught an Aboriginal language. We discuss the possible implications of these results for language and curricular programming in the North. /// Au Canada, le taux d'obtention d'un diplôme d'études postsecondaires chez les Autochtones vivant hors des réserves est d'environ 45 pour cent inférieur chez ceux qui habitent une communauté du Nord (le Nord) par rapport à ceux qui habitent le reste du pays (le Sud). Dans cet article, grâce à des données des éditions 2000 et 2005 de l'Enquête auprès des peuples autochtones, je montre que les bénéfices financiers liés à l'obtention d'un diplôme n'expliquent qu'une faible partie de cet écart Nord-Sud. J'analyse ensuite les facteurs liés aux individus et liés à l'école qui influencent l'obtention d'un diplôme, et mes résultats indiquent que, parmi les Autochtones ayant obtenu leur diplôme durant les périodes couvertes par l'Enquête, ces facteurs permettent d'expliquer de 31 pour cent à 59 pour cent de l'écart Nord-Sud entre les taux de diplomation. De plus, la plus grande partie de cet écart est attribuable à l'habileté à parler ou à comprendre une langue autochtone ou à l'importance accordée par l'école à l'enseignement d'une langue autochtone. En conclusion, je présente les implications que ces résultats peuvent avoir sur l'enseignement des langues autochtones et les programmes scolaires dans le Nord.

URLhttps://www.utpjournals.press/doi/full/10.3138/cpp.2015-002
DOI10.3138/cpp.2015-002
Document URLhttp://www.utpjournals.press/doi/pdf/10.3138/cpp.2015-002