You are here

Delays, de-standardization, and the transition to adulthood

TitleDelays, de-standardization, and the transition to adulthood
Year of Publication2016
AuthorsFaustmann, S.
UniversityMcGill University
CityMontréal, QC
Abstract

Since the mid-1970s, the economic fortunes of youth have declined substantially and the transition to adulthood has lengthened. This dissertation evaluates the possibility that these trends are related, by evaluating the economic consequences of less-standard temporal organization of schooling and employment events, using Statistics Canada's Survey of Labour and Income Dynamics (SLID) and the Youth in Transition Survey (YITS). The first chapter outlines how and why the relationship between youth and the labour market has changed, for better and worse, using estimates of cumulative earnings. The second chapter evaluates the relationship between delays in the attainment of a post-secondary degree and the dynamics of wage and employment growth in the early career, to determine where differences in outcome are observed among delayers and non-delayers, if any. The third chapter evaluates entire sequences of schooling and employment events, spanning nearly a decade, to test the hypothesis that more complex life-course-event organization is positively related to inferior labour market outcomes and slower transitions to adulthood among youth. While less-standard organization of schooling and employment events is found to carry negative consequences in the short-term, outcomes in the longer-term are in many cases found to be more desirable. /// Depuis le milieu des années 1970, la situation économique des jeunes a décliné de manière substantielle et la transition vers l'âge adulte s'est allongée. Cette thèse étudie la possibilité que ces tendances soient liées et ce, en évaluant les conséquences économiques liées à une organisation temporelle moins standard de l'école et du travail. L'utilisation des enquêtes Enquête sur la Dynamique du Travail et du Revenu (EDTR) et la Enquête Auprès des Jeunes en Transition (EJET) fut privilégiée. Le premier chapitre décrit, par l'utilisation des estimations des gains cumulatifs, comment et pourquoi la relation entre les jeunes et le marché du travail a changé, et ce, pour le meilleur et pour le pire. Le deuxième chapitre évalue la relation entre les retards dans l'obtention d'un diplôme d'études post-secondaires et la dynamique liée à la croissance de l'emploi et du salaire en début de carrière afin de déterminer, s'il y a lieu, où se situent les différences dans les résultats observés entre les « retardataires » et les « nonretardataires ». Le troisième chapitre évalue des séquences complètes liées aux études et au travail, couvrant près d'une décennie afin de vérifier l'hypothèse qu'une organisation plus complexe du parcours de vie est positivement liée à des résultats inférieurs sur le marché du travail et à une transition plus lente vers l'âge adulte chez les jeunes. Tandis que ceux avec une organisation moins standard des études et du travail subiront des conséquences négatives à court terme. Également, dans plusieurs situations, les résultats à long terme pour ce groupe semblent être égaux ou supérieurs à ceux avec une structure plus traditionnelle de l'organisation du parcours de vie.

URLhttps://oatd.org/oatd/record?record=oai%5c%3adigitool.library.mcgill.ca%5c%3a138853
Document URLhttp://digitool.library.mcgill.ca/thesisfile138853.pdf