You are here

Choix des domaines d'études dans les universités canadiennes

TitleChoix des domaines d'études dans les universités canadiennes
Year of Publication2006
AuthorsBoudarbat, B., and Montmarquette C.
JournalInitiative de recherche sur les compétences Collection Documents de travail / Skills Research Initiative Working Paper Series
Keywordsniveau de scolarité et aspirations scolaires
Abstract

Cette étude comporte une analyse des déterminants du domaine d'études choisi par les étudiants des universités canadiennes. Nous nous intéressons plus particulièrement à l'effet du revenu à vie espéré après la remise du diplôme sur ce choix. Nous construisons une variable de revenus anticipés en fonction de la probabilité qu'un étudiant puisse trouver un emploi qui correspond à ses études dans chaque domaine d'études. En utilisant des données de l'Enquête nationale auprès des diplômés (promotions de 1986, de 1990 et de 1995), nous évaluons la probabilité de trouver un emploi dans son domaine d'études et les revenus correspondants en considérant les données disponibles aux étudiants sur les promotions qui les ont précédés. Puis à l'aide d'un modèle logit multinomial (mixte), nous estimons les paramètres qui déterminent le choix individuel d'un domaine d'études en considérant sept domaines d'études de premier cycle. Nos résultats montrent que la variable de revenus anticipés est déterminante dans les décisions des étudiants. Toutefois, il y a des différences significatives dans l'impact de cette variable par sexe. Les femmes sont, en général, moins sensibles aux variations de revenus que les hommes. De plus, nous trouvons que des variations de revenus substantielles seraient nécessaires pour attirer certains étudiants (les femmes par exemple) vers les domaines d'études qu'ils sont moins susceptibles de sélectionner. Nos résultats révèlent également un rapport important entre le niveau de scolarité des parents et les choix de leurs enfants, mais que ce rapport est fonction du sexe du parent et de l'enfant. Enfin, nous concluons que le choix du domaine d'études est faiblement lié à l'obtention d'un prêt étudiant. /// This study analyses what factors determine the field that students in Canadian universities choose to study. More specifically, we are interested in the effect that the expected lifetime income after obtaining a degree has on this choice. We build an anticipated income variable that takes into account the probability of a student being able to find a job within his/her field of study, in every domain. Using data from the National Graduates Survey (classes of 1986, 1990 and 1995), we evaluate the above-mentioned probability and matching incomes with the help of data available to students on the classes that came before them. Then, with a multinomial logit (mixed) model, we estimate the parameters that determine an individual's choice of discipline by examining seven different fields at the undergraduate level. Our results show that the anticipated income variable is a determining factor in the choice of discipline. However, there is a significant difference between the impact that this variable has on each sex. Women are generally less affected by income variations than are men. We also find that substantial income variations would be necessary to attract some students (i.e. women) in fields of study that they are less likely to choose. Our results show also that there is a strong correlation between the parents' level of education and the children's choices, but this correlation is a function of the sex of both the parent and the child. finally, we conclude that the choice of the field of study is weakly related to the acquisition of a student loan.

URLhttp://publications.gc.ca/site/fra/9.601126/publication.html
Document URLhttp://publications.gc.ca/collections/collection_2011/ic/Iu182-2-2006-C-05-eng.pdf
Publication Type
RDC
Surveys
Themes
Contract ID
Publication language(s)
Français