You are here

Changes in smoking during pregnancy in Ontario, 1995-2010: Results from the Canadian Community Health Survey

TitleChanges in smoking during pregnancy in Ontario, 1995-2010: Results from the Canadian Community Health Survey
Year of Publication2014
AuthorsBrown, H., and Wilk P.
JournalJournal of Obstetrics and Gynaecology Canada
Volume36
Pages878 - 884
Keywordsdemographics, pregnancy, smoking, time trends
Abstract

Abstract Objective The objectives of this study were (1) to examine changes in smoking behaviour across time in pregnant women in Ontario (relative to non-pregnant women and men) and (2) to assess whether, among pregnant women, changes across time vary as a function of sociodemographic characteristics. Methods This study used data from the Canadian Community Health Survey. The study sample included 15- to 49-year-old residents of Ontario. Multivariable logistic regression, with interactions between time period and the characteristic of interest, was used to examine whether changes varied across time according to (1) group (pregnant women, non-pregnant women, men; two-year intervals, 2001 to 2010) and (2) pregnant subgroup (maternal age, maternal marital status, maternal education; 1995 to 2000 [n=3745], 2001 to 2005 [n=5084], and 2006 to 2010 [n=2900]). Results A decrease in the prevalence of smoking across time was seen in all groups but was smaller in pregnant women than in non-pregnant women (23.5% vs. 30.8%). Among pregnant women, interactions between time period and maternal age, maternal marital status, and maternal education were statistically significant. The prevalence of smoking during pregnancy decreased in older, married, and more highly educated women, but increased in younger women (by 8.2%) and less educated women (by 12.8%). Although the prevalence of smoking during pregnancy decreased in unmarried women, the change was smaller than in married women. Conclusion Although the prevalence of smoking in pregnant women is decreasing over time, the decrease is smaller than that in non-pregnant women. Pregnant subgroups particularly resistant to change include younger, unmarried, and less educated mothers. These findings suggest there are subgroups that should be targeted more deliberately by public health interventions. /// Résumé Objectif Cette étude avait pour objectif (1) d'examiner les modifications des comportements quant au tabagisme avec le temps chez les femmes enceintes de l'Ontario (par comparaison avec les femmes n'étant pas enceintes et les hommes) et (2) de chercher à déterminer si, chez les femmes enceintes, ces modifications avec le temps variaient en fonction de caractéristiques sociodémographiques. Méthodes Dans le cadre de cette étude, nous avons utilisé des données tirées de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes. L'échantillon d'étude englobait les résidentes de l'Ontario dont l'âge se situait entre 15 et 49 ans. Une régression logistique multivariée (tenant compte des interactions entre la période et la caractéristique d'intérêt) a été utilisée pour chercher à déterminer si les modifications variaient avec le temps en fonction (1) du groupe (femmes enceintes, femmes n'étant pas enceintes, hommes; intervalles de deux ans, 2001-2010) et (2) du sous-groupe de grossesse (âge maternel, état matrimonial maternel, niveau de scolarité maternel; 1995-2000 [n=3 745], 2001-2005 [n=5 084] et 2006-2010 [n=2 900]). Résultats Bien qu'une baisse de la prévalence du tabagisme avec le temps ait été constatée dans tous les groupes, cette baisse était plus faible chez les femmes enceintes que chez les femmes n'étant pas enceintes (23,5 % vs 30,8 %). Chez les femmes enceintes, les interactions entre la période et l'âge maternel, l'état matrimonial maternel et le niveau de scolarité maternel étaient significatives sur le plan statistique. La prévalence du tabagisme pendant la grossesse connaissait une baisse chez les femmes plus âgées, mariées et disposant d'un niveau de scolarité supérieur, tandis qu'il connaissait une hausse chez les jeunes femmes (de l'ordre de 8,2 %) et chez les femmes disposant d'un niveau de scolarité inférieur (de l'ordre de 12,8 %). Bien que la prévalence du tabagisme pendant la grossesse ait connu une baisse chez les femmes n'étant pas mariées, cette modification a été de plus faible envergure que chez les femmes mariées. Conclusion Bien que la prévalence du tabagisme chez les femmes enceintes connaisse une baisse avec le temps, cette baisse est de plus faible envergure que chez les femmes n'étant pas enceintes. Parmi les sous-groupes de femmes enceintes particulièrement résistantes au changement, on trouvait les femmes plus jeunes, non mariées et disposant d'un niveau de scolarité inférieur. Ces résultats semblent indiquer que certains sous-groupes devraient être ciblés de façon plus délibérée par les interventions de santé publique.

URLhttp://www.jogc.com/article/s1701-2163(15)30436-9/abstract
DOI10.1016/S1701-2163(15)30436-9
Document URLhttp://www.jogc.com/article/s1701-2163(15)30436-9/pdfhttp://www.jogc.com/article/s1701-2163(15)30436-9/ppt
Publication Type
RDC
Surveys
Themes
Contract ID
Publication language(s)
English