You are here

Analyse de l'évolution de l'excès de poids chez les jeunes du Québec âgés de 12 à 17 ans : possibilités et limites des données d'enquête pour les analyses sous-régionales

TitleAnalyse de l'évolution de l'excès de poids chez les jeunes du Québec âgés de 12 à 17 ans : possibilités et limites des données d'enquête pour les analyses sous-régionales
Year of Publication2018
AuthorsLebel, A., Lalonde B., Fratu R. Florina, Gagnon P., and Pomerleau S.
JournalPlateforme d'évaluation en prévention de l'obésité
Abstract

L'excès de poids constitue un problème de santé publique multifactoriel et multiscalaire particulièrement complexe. La Plateforme d'évaluation en prévention de l'obésité (PÉPO) s'est donné pour objectif de réaliser diverses évaluations concernant les impacts des interventions, des programmes et des politiques dans le domaine de la prévention de l'obésité chez les jeunes du Québec. Cependant, de telles analyses nécessitent l'accès à des données permettant de réaliser des évaluations à l'échelle du milieu où vivent les jeunes. Les objectifs poursuivis par cette recherche sont de recenser et d'évaluer le potentiel d'utilisation de sources de données permettant l'analyse de l'évolution récente des prévalences de l'excès de poids chez les jeunes du Québec à l'échelle sous-régionale. L'Enquête sur la santé des collectivités canadiennes (ESCC) s'est révélée être la meilleure source d'information disponible au Québec et ayant le meilleur potentiel d'analyse. Des analyses statistiques descriptives ont été réalisées afin d'estimer le potentiel de l'ESCC pour étudier l'évolution de l'excès de poids (IMC=>25kg/m2) à l'échelle sous-régionale de façon à demeurer représentative de la population à cette échelle. Les résultats démontrent que chez les garçons comme chez les filles de 12 à 17 ans, les effectifs d'échantillon sont généralement trop faibles pour être utilisés à des fins d'estimation des prévalences de l'excès de poids à l'échelle sous-régionale, et ce, même en combinant les cycles 2 à 6 de l'ESCC (2003-2012). Il est entendu que les analyses portant plus spécifiquement sur les catégories d'embonpoint (IMC 25-30kg/m2) ou de l'obésité (IMC=>30kg/m2) seraient encore moins représentatives. Par conséquent, l'utilisation de l'ESCC dans l'analyse de la prévalence de l'excès de poids et de l'obésité des jeunes ne permet pas d'obtenir une quantité d'information suffisante pour évaluer l'impact des différentes interventions à l'échelle sous-régionale. Une analyse économique basée sur le coût de production d'un cycle de l'ESCC révèle que le nombre d'observations qui aurait été nécessaires pour réaliser des analyses sous-régionales en agglomérant les données d'enquête sur 10 ans est estimé à 2 067 477$ pour l'ensemble de la province de Québec, et pouvant varier de 33 492$ à 231 646$ selon la région sociosanitaire. Recommandations - Trois principales recommandations permettraient d'augmenter l'efficacité des efforts de recherche et d'évaluation tout en réduisant les coûts associés : 1) développer de nouvelles plateformes de collecte de données populationnelles longitudinales; 2) développer un protocole d'échange d'information avec les municipalités; 3) Faciliter l'accès aux fichiers médico-administratifs. /// The progression of overweight and obesity is a particularly complex multifactorial and multiscale public health concern. The Evaluation Platform on Obesity prevention (EPOP) has set the objective to undertake various assessments regarding the impact of interventions, programs and policies related to the prevention of obesity among Quebec youth. However, such analyses require access to data that enable evaluations at an environmental level where youth live. The objectives of this research were to identify and evaluate the potential use of data sources to analyze the recent progression of overweight and obesity among Quebec youth at a sub-regional level. The Canadian Community Health Survey (CCHS) was shown to be the best source of information available for this purpose. Descriptive statistical analyses were undertaken to estimate the potential of the CCHS for studying the progression in excess weight (BMI=>25kg/m2) at a sub-regional level while staying representative of the population at this scale. Results show that among boys and girls aged 12-17, samples are too small to estimate the prevalence of excess weight even when combining Cycles 2 to 6 (2003-2012). It is understood that more specific analyses on overweight (BMI 25-30kg/m2) or obesity (BMI=>30kg/m2) categories would be even less representative. Therefore, the use of CCHS for the analysis of obesity prevalence among youth does not provide enough information to assess the impact of different interventions at a sub-regional level. An economic analysis based on the production cost of one CCHS cycle revealed that the required number of observations allowing inferences from sub-regional analyses in a 10 year period is estimated at $2,067,477 for the province of Quebec as a whole, and could vary $33,492 to $231,646 depending on the health region. Recommendations - Three main recommendations would allow for increased effectiveness in research efforts while reducing associated costs: 1) developing longitudinal data collection platforms; 2) developing a data sharing protocol with municipalities; 3) facilitating access to medico-administrative files.

URLhttps://www.researchgate.net/publication/325478055_Analysis_of_the_evolution_of_overweight_among_Quebec_youth_aged_12-17_possibilities_and_limits_of_survey_data_for_sub-regional_analyses
Document URLhttps://bit.ly/2KNmjVM