You are here

Accéder au meilleur quartier possible: types de famille et ségrégation résidentielle croisée à Montréal

TitleAccéder au meilleur quartier possible: types de famille et ségrégation résidentielle croisée à Montréal
Year of Publication2012
AuthorsPelletier, D.
JournalCahiers québécois de démographie
Volume41
Pages257 - 298
Abstract

Le sujet principal de ce texte est une forme très ciblée de ségrégation démographique : la ségrégation des familles avec enfants selon leur type. Cependant, puisque la répartition spatiale des familles avec couple marié, avec couple en union libre, monoparentales à chef féminin et monoparentales à chef masculin ne dépend pas uniquement de leur structure, il faut aussi considérer d'autres facettes de leur identité, notamment leurs caractéristiques socioéconomiques et ethnoculturelles. La combinaison de ces facteurs engendre une ségrégation croisée que nous explorons avec les microdonnées du recensement de 2006 pour la région métropolitaine de Montréal. Nous utilisons d'abord des indices de ségrégation pour mettre en évidence une ségrégation familiale « brute », puis nous avons recours à des modèles de locational attainment pour déterminer l'effet « net » du type de famille sur le revenu médian du quartier de résidence. Nous trouvons qu'il existe une interaction importante entre l'appartenance ethnoculturelle et le type de famille, ce qui nous conduit à relativiser les résultats de recherches qui ne prennent pas en compte l'hétérogénéité interne des types de famille. /// English title: Accessing the best possible neighbourhood : family types and residential cross-segregation in Montreal. English abstract: Our main topic is a narrowly defined form of demographic segregation : the segregation of families with children according to their type. However, since the spatial distribution of married, cohabiting, single-mother or single-father families does not depend solely on their structure, we must also consider other aspects of their identity, such as their socioeconomic and ethnocultural characteristics. The combination of these factors produces a cross-segregation which we investigate using 2006 census microdata for the Montreal metropolitan area. We first use segregation indices to highlight a "raw" family type segregation and we then use locational attainment models to determine its "net" effect on the median household income of the neighborhood. We find that there is a significant interaction between ethnicity and family type which leads us to put in perspective the findings of studies that do not take into account the internal heterogeneity of family types.

URLhttp://www.erudit.org/revue/cqd/2012/v41/n2/1013493ar.html?vue=resume
Document URLhttp://www.erudit.org/revue/cqd/2012/v41/n2/1013493ar.pdf